Nous ne serons pas à l’Auto Shanghai 2015 show qui se tient du 20 au 24 avril. Et c’est bien dommage. Nous aurions en effet bien voulu tester par nous même MINI Augmented Vision, un prototype de lunettes intelligentes développé par le groupe BMW.

BMW_MINI_Augmented_Vision_1

Issues d’un partenariat avec Qualcomm Technologies (processeur et composants) et ODG (lentilles), ces lunettes pourraient bien ouvrir une nouvelle voie au développement de la réalité augmentée à bord des véhicules.
On a en effet vu fleurir ces dernières années des démos de ce à quoi pourrait bien ressembler le poste de conduite de la voiture de demain. Bardées de caméras et de capteurs, les voitures d’aujourd’hui et surtout de demain disposent d’une masse d’information qui permet d’augmenter le confort et la sécurité. Reste alors la question de la restitution de ces informations au conducteur.
Les dispositifs d’affichage tête-haute, inspirés de l’aéronautique et qui équipent certains véhicules haut-de-gamme apportent déjà une partie de la solution avec la consultation d’une partie de ces données (vitesse, distance, direction, etc.) sans quitter la route des yeux.

hud-plane

Sur cette base, certains essayent d’ailleurs d’aller plus vite que les constructeurs à l’image de Navdy, une solution qui se branche sur la prise diagnostic (OBD) de la voiture et utilise la connexion web et le GPS d’un smartphone.

Certains constructeurs vont un peu plus loin avec des dispositifs intégrés à même le pare-brise. Mais là, la facture peut vite s’envoler. La complexité d’une telle installation explique qu’aucune version n’ait dépassé le stade de concept d’une part, et d’autre part que ces réflexions sont le pré-carré de marque de luxe, à l’image de Jaguar et de son Virtual Windscreen Concept.

C’est là que la MINI Agmented Vision intervient. Elle ouvre une voie alternative qui, même si elle n’est encore qu’au stade du prototype, s’avère bien plus réaliste que le pare-brise / écran et beaucoup plus ambitieuse que l’affichage tête haute.

BMW_MINI_Augmented_Vision_7

BMW veut étendre l’empreinte de la marque Mini et de son lifestyle en dehors de l’habitacle. D’abord par son design moderne/retro typique, et ensuite en répondant à l’enjeu du « First Mile / Last Mile ». Autrement dit, les lunettes se connectent aussi bien au véhicule qu’au smartphone pour prolonger les fonctionnalités de préparation d’itinéraire ou de navigation une fois la voiture garée. Pour la connexion, les lunettes sont équipées de wi-fi et de bluetooth.

BMW_MINI_Augmented_Vision_3

Les verre sont des écran HD qui fonctionne comme tous les casques de réalité virtuelle offrant ainsi une vision en 3D. En combinaison des capteurs gyroscopiques, identifiant en permanence la position du conducteurs, cela permet d’afficher de manière « figée » certaines information. La vitesse par exemple est visible en continu à un endroit précis du pare-brise. A l’inverse, les indications de navigation, viennent s’ajouter dynamiquement sur la route de manière plus contextualisée. L’eye-tracking permet ainsi de positionner les éléments visuels pour ne pas perturber la vision de la route et en garantissant la concentration du conducteur sur l’essentiel. C’est sur ce point particulier qu’insiste BMW pour faire la différence entre MINI Augmented Vision et les technologies « look-to », où l’information se concentre sur une zone réduite.

BMW_MINI_Augmented_Vision_6

Mais le plus intéressant dans ce concept de lunettes à réalité augmentée directement connectées au véhicule, c’est ce que le constructeur nomme la « X-Ray view ». Fini les angles morts. Les lunettes permettent de voir à travers sièges, portes et autre tôle. Les modèles compatibles seront équipés de doubles caméras tout autour de la carrosserie, ce qui permet de voir littéralement à travers le véhicule.

De nombreuses zones d’ombres restent cependant à éclaircir avant de pouvoir envisager un réel développement à l’échelle industrielle. Pour rappel, les Google Glass s’étaient déjà pas mal heurtées aux législateur de différents pays avec toujours cette question en suspend : apportent-elles plus de sécurité ou de distraction ? Cela ne fait pas de doute pour le Dr. Jörg Preißinger, à l’initiative du projet MINI Augmented Vision :

« Si vous conduisez avec Mini Augmented Vision, vous verrez davantage. MINI Augmented Vision a été conçu comme un modèle de recherche pour démontrer le potentiel de lier les lunettes de réalité augmentée aux véhicules (…). A l’avenir, le système continuera à être développé et perfectionné dans le but de transformer la vision en réalité. »

 Dr. Jörg Preißinger