Le Lab Digest, c’est la sélection hebdomadaire des liens et actualités qui nous ont interpellés : le come-back de Google Glass, le chatbot de Google Analytics et les bus de CityMapper.

Le retour de Google Glass
Alors que beaucoup annonçaient la mort prématurée du projet Google Glass, vu comme trop expérimental, sans cas d’usage, ou tout simplement pas assez ergonomique, voici son grand retour (comme nous l’avions prévu). Cette fois, le géant de Mountain View n’en fait pas un produit à mettre sur toute les têtes, mais plutôt destiné à des cibles professionnelles très précises. Après être repassée par la case R&D du X Labs, (filiale de Alphabet qui s’occupe des projets moonshots), ces lunettes reviennent en effet sous l’appellation Google Glass Enterprise Edition. Elles sont désormais plus légères, plus autonomes, disposent d’une meilleure caméra, peuvent embarquer des verres correctifs et amènent surtout avec elle une liste de partenaires ayant déjà travaillé sur différents logicielles et cas d’usages très concrets. On trouve également de beaux noms parmi ceux des clients qui ont déjà testé avec succès cette nouvelle version, dans des usines et entrepôts : Boeing, General Electrics, DHL, Volkswagen, etc.
Si vous vous demandez ce que ce type d’outil peut apporter en matière de productivité dans un environnement professionnel, voici une démonstration par UpSkill, l’un des partenaires proposant une couche logicielle pour les Google Class Enterprise Edition.

Parler à Google Analytics
Google Analytics est la solution d’analyse d’audience de sites et applications, largement leader avec plus de 80% du marché. Elle permet d’avoir des analyses particulièrement fines et poussées, pour peu que l’on sache la manipuler. Google va désormais la doter dans les semaines à venir d’un chatbot qui permettra à ses utilisateurs de l’interroger en langage naturel. N’importe quel responsable de site ou de marque sera ainsi capable d’accéder rapidement  aux informations clés via un simple question écrite ou même vocale.

Citymapper lance sa ligne de bus
Après des tests réalisé depuis le mois de mai à Londres, la célèbre application d’itinéraires urbains va lancer sa propre ligne de bus dans la capitale britannique. Elle vient en effet d’obtenir l’agrément des autorités pour devenir un opérateur commercial de transports publics. Quelle rapport entre application smartphone et une ligne de bus nous direz vous ? C’est que l’application dispose d’une source colossale de données sur les voyages et surtout les intentions de voyages de ses utilisateurs. C’est-à-dire que CityMapper est capable d’identifier très précisément les trous dans l’espace et les horaires desservis par l’offre multimodale de transports existants dans une ville donnée. C’est ainsi qu’a été identifiée la première ligne CM2, dans l’East London que la compagnie desservira les soirs de week-end (quand les fêtards sont de sortie dans cette zone populaire mais mal couverte par Transport for London).

Entreprise technologique avant tout, les bus de Citymapper seront équipés de chargeurs usb, de systèmes de paiements sans contact, d’écrans d’affichage voyageur temps réel et seront capables de compter anonymement les voyageurs et donc de communiquer aux usagers la disponibilité des sièges.