Le Lab Digest, c’est la sélection hebdomadaire des liens et actualités qui nous ont interpellées : Warby Parker et le FaceID, la nouvelle version de la plateforme Facebook Messenger 2.2, et l’amélioration de Google Street View

Lunettes en réalité augmentée : cette fois c’est la bonne ?

Un des premiers cas d’usage de la réalité augmentée, dès 2010, fut l’essayage de lunettes. Alors que les smartphones étaient encore relativement rares, les clients pouvaient utiliser leurs webcams pour voir si telle ou telle paire convenait à leurs traits de visage. Seulement, bien souvent, le rendu n’était pas à la hauteur : par manque de précision, par manque de qualité de la 3D, le produit n’était pas mis en valeur. Grâce à FaceId, une application mobile peut désormais mapper en 3D de manière précise un visage humain. C’est l’angle qu’a choisi Warby Parker pour sa nouvelle application mobile : pousser des recommandations de modèles de lunettes en fonction du visage de l’utilisateur. Il est probable que l’essayage des modèles en question viendra par la suite. un modèle à suivre pour le secteur de l’optique ?

Facebook Messenger Platform 2.2 : le paiement débarque en France, Messenger directement sur le site Web

David Marcus continue le train d’enfer des nouvelles releases pour l’équipe en charge de la plateforme Facebook Messenger. Si les paiements étaient disponibles aux US depuis l’an passé déjà, ils viennent d’arriver en France. Dans le semaines à venir, tous les utilisateurs de Messenger pourront s’envoyer de l’argent, sans payer la moindre commission. Autre changement majeur, le Customer Chat Plugin : une manière super simple de placer un fil de discussion Messenger directement sur un site internet. Si une marque dispose d’un chatbot, elle pourra donc le positionner directement sur sa home page. Facebook continue donc à mettre tout en oeuvre pour que les marques fassent de Messenger un canal de relation client.

Google améliore Google Maps & Street View

Google améliore régulièrement ses services Google Maps & Street View, grâce notamment aux déploiement de nouvelles caméras qui augmentent la qualité et la résolution des images. L’innovation du moment réside dans un nouvel algorithme qui corrige les jointures parfois désordonnées qui se produisent quand on combine les images de ses multi-caméras.