Le Lab Digest, c’est la sélection hebdomadaire des liens et actualités qui nous ont interpellés : Alexa dans l’entreprise, Kevin un chatbot dans la blockchain, Drive.ai et les voitures autonomes.

Alexa s’installe dans l’entreprise
Au CES, Alexa était partout : dans des lampes, des robots, des aspirateurs, des voitures et même des frigos. Dernier ajout en date : l’entreprise, grâce à SoftServe (via HipChat, un concurrent de Slack). L’équipe a donc créé une skill pour Alexa dont l’objectif est de permettre de piloter l’entreprise via Alexa : consulter certaines données, et même déclencher des actions. Une façon de commencer à imaginer les usages des assistants vocaux dans un cadre professionnel : si l’usage présenté dans la vidéo ci-dessous semble trivial, de nombreuses entreprises réfléchissent à l’intégration du vocal pour solutionner d’autres problèmes.

Kevin, un chatbot pour assurer ses achats P2P via blockchain
Une des barrières qui freine encore le développement des échanges de biens via des sites comme le bon coin : la confiance. Comment être certain que je vais bien être payé, ou que je vais bien obtenir l’objet que je désire acheter ? C’est ce problème que Kevinsured cherche à résoudre, et a choisi comme interface utilisateur un chatbot Facebook Messenger. Pour commencer, l’utilisateur décrit à Kevin la transaction qu’il souhaite effecteur. Par exemple, « je veux acheter un vélo d’occasion sur le bon coin pour 80 euros à quelqu’un à Levallois ».  Une fois cette description faite, Kevin procure un lien vers une page contenant un engagement sur l’honneur, que la personne à qui on achète doit valider. La page contient des données extraites de Facebook, permettant de montrer que la personne a une existence réelle, en tout cas sur les media sociaux. Une fois la transaction effectuée, Kevin viendra s’enquérir de son déroulement : toujours via Facebook Messenger, vendeur et acheteur seront invités à noter la transaction, et le résultat sera gardé pour consolider la réputation des protagonistes via un système de blockchain (Namecoin). Kevin est pour le moment gratuit mais ne rembourse que 100$ au maximum : à l’avenir, Kevin pourrait proposer de faire payer pour assurer les biens d’une valeur supérieure.

Un pas de plus vers la voiture autonome
Une des difficultés rencontrées par les nombreux ingénieurs qui tentent de développer des systèmes de conduite autonome est celui des conditions : si dans des conditions idéales (météo clémente, de jour) de grands progrès ont déjà été faits, il est rare de voir ces systèmes fonctionner la nuit ou quand la météo est mauvaise. Drive.ai, une startup de la Silicon Valley fondée par d’anciens ingénieurs de Stanford, a publié une vidéo montrant les progrès réalisés sur ce domaine précis. On peut même y voir le véhicule s’arrêter à un feu rouge qui pourtant ne fonctionne pas (vers 1:50). De quoi mesurer à quel point les véhicules autonomes sont proches !