Le Lab poursuit sa tournée des conférences majeures du digital. Et cette fois, c’est à Austin, Texas, que nous faisons étape, car comme chaque année s’y déroule le plus grand rassemblement des grandes marques et des start-ups innovantes de ce côté de l’Atlantique : South By SouthWest Interactive.

SXSW est un festival mêlant conférences, expositions et manifestations artistiques dont le thème central est l’impact des nouvelles technologies sur la société. Le centre ville d’Austin se retrouve alors totalement dédié aux festivités, chaque lieu, chaque bâtiment accueillant alors conférences, halls d’exposition ou espaces de networking. L’événement a acquis une solide réputation de lieu où naissent les tendances, où les futures licornes se font connaître et ou les nouveaux usages apparaissent, notamment depuis que Twitter a remporté un des nombreux concours de startups en 2007. Durant les quelques jours à venir, nous allons donc tenter d’extraire de cette masse d’information les grandes tendances qui vont changer nos façons de vivre.

Pour ce faire, il faut commencer par sélectionner les conférences auxquelles assister. Complexe, car sur les innombrables thèmes que recouvre SXSW, il faut déjà faire son choix sur la base de thématiques : intelligence artificielle, voitures autonomes, marketing à l’ère du messaging, robotisation du monde, etc. Il faut faire le tri parmi des titres aussi énigmatiques qu’intrigants, tels que « If you are in advertising, you are a racist », « Comic Sans exists for a reason » ou encore « Beat the bully : bring light to darkness of the web ». Il y a également les pitchs de start-ups qui s’enchaînent sur plusieurs scènes et enfin les keynotes des grandes entreprises dans tous les hôtels du centre-ville.

Dès la keynote d’ouverture, le directeur de SXSW y va d’ailleurs de son conseil pour aider le visiteur à s’enrichir au maximum lors de l’événement

Make a plan. Forget your plan.

 Hugh Forrest

Cet état d’esprit fut d’ailleurs ensuite étayé par Jonah Berger, professeur de marketing de la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, auteur à succès et expert du marketing de l’influence. Pour lui, l’un des meilleurs moyens de découvrir de nouveau sujets inspirant à SXSW, c’est de laisser agir la sérendipité : chacun était invité à interroger la personne assise à côté de lui, recommander une session à laquelle assister, et de s’y rendre même si la thématique est éloignée de ses propres sujets d’intérêt habituels.

Bien entendu, aux côtés de sujets inattendus, il y a les incontournables et les must-sees. Celui qui a le plus fait parler ce jour fut l’intervention du Président Barrack Obama pour un entretien sur la scène principale.

Obama SXSW16

Cette intervention est d’abord le signe que l’impact du digital est loin de se cantonner un à secteur d’activité, ou même à une part du business de certaines entreprises. Probablement libéré par la fin prochaine de son mandat, celui que l’on avait baptisé le First Facebook President en raison de l’efficacité de sa campagne électorale sur le réseau social, ne s’est d’ailleurs pas contenté d’une présence honorifique, mais à profité de la possibilité de s’adresser à tous les acteurs du digital pour les exhorter à s’impliquer davantage dans la société plutôt que de se cantonner à ne traiter que certains problèmes, les plus faciles à monétiser. C’est le cas du fonctionnement de la démocratie ou encore de l’éducation, considéré comme la nouvelle frontière du digital.

On vit dans une société où il est plus facile de commander une pizza que de voter.

 Barrack Obama

Le Lab va donc s’adonner à la sérendipité au cours des jours qui viendront, en espérant qu’elle nous permette de nourrir une réflexion sur cet éventail de sujets que nous pourrons ensuite partager.